14 célébrités ayant été en cure de désintoxication et qui se sont sorties de leurs problèmes d’addiction

Vous enviez les people et leur style de vie ?

Le rythme effréné des tournages, une vie sur le qui-vif, des problèmes dépassant largement ceux de personnes lambda, etc, conduisent bien souvent les célébrités à sombrer dans la drogue et l’alcool.

Voici 14 stars étant tombées bien bas, mais qui ont trouvé la force pour reprendre le dessus malgré tout.  

1. Angelina Jolie

© 3 Arts Entertainment   © Aflo Images/East News  

« J’ai testé presque toutes les drogues existantes. Cela a vraiment été une période très sombre pour moi ».

Voilà les déclarations honnêtes de l’une des femmes les plus convoitées et respectées de la planète. Dans sa biographie, Angelina Jolie raconte ses multiples souffrances : l’anorexie, la dépression, etc. Ce n’est qu’au moment où elle incarne Lara Croft qu’Angelina Jolie comprend le potentiel qui sommeille en elle et décide de se reprendre en main. Ce rôle l’a fait connaître à travers le monde entier. Suite à cela, elle a adopté son premier enfant, a rencontré Brad Pitt puis a agrandi sa famille. Elle affirme qu’en étant entouré des bonnes personnes, rien n’est impossible et la vie vous rend plus forte.

2. Robert Downey Jr.

© Eyevine/East News   © Invision/East News  

Tout comme Tony Stark (alias Iron Man), Robert Downey Jr est issu d’une famille aisée et son avenir était tout tracé. Mais le succès lui est rapidement monté à la tête et il tombe dans la toxicomanie. S’en sont suivis des problèmes avec la justice et des pertes de contrats avec de prestigieux studios de cinéma.

Après avoir été condamné à 16 mois de prison et à une cure de désintoxication obligatoire, tout a changé. Après avoir passé 1 an dans une clinique spécialisée, il a réussi à mettre de la distance avec la drogue. De plus, bien entouré par ses amis, c’est avec leur aide qu’il retrouve le chemin des tournages. Son retour a été grandement surveillé par la presse qui, obligée de l’admettre, n’a pu en faire que des éloges. C’est après ses grandes performances dans Iron Man que l’acteur se permet aujourd’hui de négocier les conditions contractuelles avec les plus grands réalisateurs hollywoodiens.

Le talent de l’acteur lui a permis de retrouver la plus haute marche du podium, mais qui sait ce qu’il aurait pu être, s’il n’avait pas perdu ces précieuses années sous l’emprise de l’a drogue…

3. Adele

© eastnews   © eastnews  

Au début de sa carrière, Adele s'inquiétait beaucoup du regard des autres. Elle n’avait aucune confiance en elle. Ce manque d’assurance l’a tout droit conduite à l’alcoolisme. En effet, afin de la désinhiber, elle buvait avant de monter sur scène pour chacun de ses concerts.

« Je me souviens d’une fois où j’étais tellement ivre, que j’en ai oublié les paroles de mes propres chansons… C’était la pire nuit de ma vie » dit-elle.

C’est en 2009 que la chanteuse a réellement décidé de tourner la page avec l’alcool. En effet, l’alcool affectait grandement sa voix et son efficacité. Elle passait beaucoup de temps à dormir, ratait des rendez-vous importants, etc. Elle a subi une chirurgie des cordes vocales et a adopté un mode de vie beaucoup plus sain ! 

4. Anthony Hopkins

© eastnews   © eastnews  

« Plus jeune, j’étais sûr que la boisson aidait à la détente et permettait de se sentir libre. Deux choses importantes lorsque l’on est acteur. Je mentirais si je disais que j’étais le seul à penser cela. Mais aujourd’hui, je sais que tout ceci est faux. », raconte l’acteur.

En 1964, Hopkins a été embauché au Théâtre national et a été renvoyé quelques mois plus tard, car il travaillait ivre. « À cette époque, je buvais tout ce qui ne se mangeait pas », admet-il.

Tout a changé le jour où il s’est réveillé au volant de sa voiture, dans un endroit totalement inconnu. Il ne se rappelait absolument pas comment il était arrivé là. Sous alcool, il lui arrivait de s’endormir au volant et il avait toujours cette peur de renverser un piéton ou de tuer une tierce personne dans un accident qu’il causerait.

« L’alcool a failli me tuer. Si je ne m’étais pas arrêté, qui sait, je serais probablement au Mexique à l’heure qu’il est, au mieux dans une prison, au pire, servant d’engrais à un cactus ».

À 79 ans, Anthony Hopkins est sobre depuis 41 ans, soit plus de la moitié de sa vie.

5. Drew Barrymore

© Everett Collection/East News   © Invision/East News  

Cette actrice fait partie de ceux ayant tutoyé la célébrité trop tôt. Cela l’a conduite à devenir toxicomane à l’âge de 13 ans. Elle qui était si jolie, devenait petit à petit très vulgaire et affichait un visage aux traits marqués. Cela n’échappa pas aux réalisateurs qui la boudaient. Elle a engendré de multiples scandales, des crises en tous genres, la faisant tomber encore et sûrement plus bas. Ses parents ont pris l’initiative de l’interner dans un centre de désintoxication pendant 8 mois.  

À sa sortie, c’est avec sa plus belle plume qu’elle a exprimé cette bribe de son existence. Ses mots étaient d’une justesse et d’une maturité incroyable. Elle a ensuite décroché un emploi de serveuse et mannequin à temps partiel, le temps de réparer le chemin qu’elle s’était frayé jusqu’à Hollywood. Aujourd’hui, Drew Barrymore est une actrice très sollicitée. Elle est également propriétaire d’un studio de cinéma et est maman de deux petites filles.

Lorsqu’en interview, les journalistes lui posent la question de savoir ce qui l’a aidée à s’en sortir, cette dernière répond : « Parfois, la vie vous met à genoux. N’est-ce pas la meilleure position pour prier ? » 

6. Eminem

© Everett Collection/East News   © BWP Media/East News  

« Salut, mon nom est Marshall, et je suis un toxicomane » sont les mots prononcés par le rappeur dans un documentaire. Il a testé de nombreuses drogues et a échappé à quelques overdoses. Il a fallu une cure de désintoxication pour sauver Eminem d’une mort certaine.

Ses seuls et uniques moteurs ont été ses filles (sa fille légitime et ses deux filles adoptives). Il a le sens des responsabilités face à elles et est devenu un véritable papa poule. Sa seule addiction pour l’heure (outre l’amour pour ses enfants) reste la musique

7. Kristin Davis

© eastnews   © eastnews  

Cette actrice connue pour son rôle dans Sex and the City était rongée par le stress. Et c’est dans l’alcool qu’elle a trouvé son salut.

C’est à l’âge de 25 ans qu’elle a été au plus mal, totalement dépendante et souffrante. Sa meilleure amie a décidé d’aider Kristin. Elle lui a demandé d’assister à des cours de yoga avec elle, puis d’aller à des réunions d’alcooliques anonymes. Depuis, l’actrice est totalement sobre et a même failli refuser son rôle dans Sex and the City à cause des nombreux cocktails qu’il fallait boire.

« J’avais peur de m’accorder même un seul verre de vin de peur de rechuter. Je me sens bien sans alcool et je ne veux prendre aucun risque » raconte-t-elle. 

8. Daniel Radcliffe

© eastnews   © eastnews  

La saga d’Harry Potter n’a pas permis à Daniel Radcliffe de vivre pleinement son enfance et son adolescence. La dépression s’est emparée de lui. Lors du tournage du dernier épisode, il lui arrivait fréquemment jouer totalement ivre.

En 2015, il reconnaît son addiction à l'alcool. « Ivre, j’étais quelqu’un d’autre. Il m’arrivait de me réveiller dans l’appartement d’un parfait inconnu sans même savoir comment j’y étais arrivé. J’avais de nombreux trous de mémoire et je mangeais tout le temps. Un jour, j’ai fait une promenade de 5 heures. Durant ce laps de temps, je n’ai pas ressenti l’envie de boire une seule seconde. C’est à ce moment que j’ai compris que l’air frais et l’exercice étaient salutaires. Aujourd’hui je fais du sport tous les jours et je ne touche plus à l’alcool ». 

9. Samuel L. Jackson 

© Mary Evans Picture Library/East News   © depositphotos  

Samuel voulait être acteur depuis tout petit. Il a orienté ses études de façon à obtenir tous les diplômes nécessaires pour devenir une star d’Hollywood. Sorti de la Faculté de cinéma Morehouse à Atlanta, il eut quelques rôles au cinéma, au théâtre et à la télévision, mais sans réellement tutoyer le succès. Ses problèmes d’alcool et de drogue y étaient pour beaucoup.

À la fin des années 80, Samuel L. Jackson décide d’entrer en cure de désintoxication. Le moment le plus difficile de sa vie a été d’avouer sa dépendance à sa femme et sa fille, droit dans les yeux.

Une fois le traitement achevé, l’acteur a connu un succès fulgurant, affichant une centaine de rôles prestigieux à sa filmographie. Il est aussi devenu un mari et un père aimant et exemplaire.

10. Kelly Osbourne

© depositphotos   © @kellyosbourne  

Certains s’accordent à dire que Kelly a hérité des gènes autodestructeurs et addictifs de son père Ozzy.

La jeune femme est aussi fragile psychologiquement et tombe donc inévitablement dans la drogue. Systématiquement insatisfaite, elle prenait toujours plus de médicaments et son poids s’en ressentait.

Elle a suivi plusieurs cures de désintoxication, mais la dernière en date semble avoir porté ses fruits. La jeune femme en a profité pour écrire un nouvel album et s’est découvert une passion pour le sport.

Sortie de cette addiction morbide, Kelly est devenue une belle jeune femme, comme en attestent ses photos sur son compte Instagram. Elle a retrouvé une grande confiance en elle et avance sereinement sur le chemin de la vie. 

11. Sting

© Associated Press/East News   © Everett Collection/East News  

S’il est aujourd’hui bien sevré, Sting était autrefois un grand adepte d’alcool et de drogues en tous genres.

Ses addictions lui ont coûté son premier mariage, son ex-femme est partie avec ses deux enfants. Ce fut le point de départ de la sobriété du chanteur. Ses chansons ont pris un virage plus positif et mature, lui valant des disques de platine. Il est aujourd’hui totalement sobre et s’est remarié avec une femme qui est aussi la mère de ses 4 derniers enfants. 

12. Steven Tyler

© BWP Media/East News   © Bauer Griffin/East News  

Comme bon nombre de rockers, le crédo « Sexe, drogue et rock-n-roll » ne l’a pas épargné. Aucun autre chanteur de rock n’était plus populaire que lui. Mais ce n’est qu’avec l’aide de sa seconde femme qu’il arrive, après 20 ans de lutte, à se débarrasser de ses vieux démons.

Avec du recul, Steven affirme « J’étais totalement immature et égoïste. Je faisais du mal à ma famille, à mes enfants et à mes amis ».
Ironiquement, la photo de gauche a été prise après sa cure, suite à une chute malheureuse.   

13. Elton John

© Everett Collection/East News   © Everett Collection/East News  

Sir Elton John a commencé à prendre des drogues dans sa jeunesse, afin de venir à bout de sa timidité. Mais ses proches se sont peu à peu éloignés de lui. Sa mère a elle aussi décidé de quitter le pays.

En 1975, il échappe à une overdose et en 1990, il s’est lui-même rendu dans un établissement spécialisé afin de se désintoxiquer.

Aujourd’hui, il déclare : « j’ai perdu une grande partie de ma vie pour rien, car à cause de mon addiction, j’étais systématiquement prisonnier de moi-même ». 

14. Britney Spears

© BigPictures/East News   © @britneyspears  

Comme Drew Barrymore, Britney Spears a connu la célébrité très tôt. Elle chantait dans une chorale, puis était l’une des stars de l’émission de Disney avec Justin Timberlake, avant d’embrasser une carrière de chanteuse solo.

Elle a réussi le pari d’enregistrer 3 albums en 3 ans et son nom résonnait dans le monde entier. Ce succès si soudain et le rythme effréné de sa vie l’on conduite à prendre un grand nombre de drogues, à tomber dans l’alcool et à dévoiler au grand jour de nombreux scandales familiaux.   

Par la suite, elle a été privée de son droit de garde sur ses deux fils, mais loin de la faire réagir, cet événement la fait encore plus sombrer. C’est son père qui a repris les choses en main. Il a conduit Britney à une cure de désintoxication et a obtenu pour elle, le droit de se réapproprier le contrôle parental sur ses enfants.

C’est entouré de sa famille et de ses proches qu’elle a pu remonter la pente. Après avoir tout perdu : sa famille, ses enfants, sa carrière, la jeune femme a su abandonner la toxicomanie et revenir dans le monde de la musique. 

COMMENTAIRES